Mission et historique

SAJE accompagnateur d'entrepreneurs

Leader dans son milieu, le SAJE a pour mission de contribuer à la réussite en affaires des nouveaux entrepreneurs, en leur offrant des services-conseils, du coaching et de la formation.

En 1985, de nombreux groupes de soutien aux initiatives jeunesse ont vu le jour. Les dirigeants de ces services d’aide aux jeunes entrepreneurs (ancêtres des SAJE) ne se doutaient sûrement pas alors de l’importance du geste qu’ils venaient de poser ni dans quelle aventure ils se lançaient. Le chemin parcouru n’a pas été sans embûches.

En deux décennies, le modèle SAJE a dû procéder à de multiples transformations et surmonter de nombreux défis, tout en continuant de servir, avec le même souci d’excellence, les aspirants entrepreneurs du Québec. D’une manière générale, il a connu de grands succès, tant sur les plans politique et économique que sur celui de la perception de l’entrepreneuriat.

Quand la politique fait de bons coups

Le SAJE doit son existence à la fameuse Année internationale de la jeunesse. Plusieurs propositions furent alors soumises pour aider les jeunes à créer leur propre emploi. Grâce à la collaboration de nombreux partenaires financiers et d’acteurs communautaires, on procéda, pour l’ensemble du Québec, à la mise sur pied des Organismes de soutien aux initiatives jeunesse (OSIJ), qui sont des groupes d’aide au démarrage d’entreprises.

Dès les débuts, ces groupes du SAJE se sont donnés une mission claire et précise : développer une expertise en entrepreneuriat afin d’offrir aux futurs entrepreneurs des services-conseils taillés sur mesure.

Pendant dix ans, les OSIJ se sont multipliés à vue d’œil au Québec. À leur apogée, on en comptait 107, répandus dans toutes les régions du Québec. Leur nombre à lui seul témoignait de leur pertinence.

Un effet domino

Dix ans après sa création, en 1995, le modèle SAJE ayant fait ses preuves, un nouveau besoin est apparu : celui d’assurer la survie des entreprises. On décida alors de regrouper tous les OSIJ sous l’appellation Association des SAJE du Québec (ASAJEQ). Cette nouvelle association procéda aussitôt à la création d’un centre de suivi qui allait offrir aux jeunes entreprises des services reliés à la gestion de la croissance et adaptés à leurs besoins. On constate alors que la survie des jeunes entreprises est meilleure dans la mesure où le suivi est mieux assuré par les SAJE.

Le succès fut tel que les SAJE décidèrent de tout mettre en commun, avec l’intention bien arrêtée de fournir un service de qualité encore meilleur. C’est cette opération qui fut le véritable déclencheur de la fusion des SAJE de Montréal. Budget, ressources et main-d'œuvre, tout fut fusionné pour donner naissance, en 1997, au SAJE.

Un nouveau paysage de services

En 1998, le gouvernement du Québec crée les Centres locaux de développement (CLD) dans le but d’offrir un guichet unique pour les programmes destinés aux entrepreneurs et aux projets d’économie sociale. Conçus dans le cadre de la nouvelle politique de développement local et régional élaborée par le Secrétariat aux régions, ces CLD intégrèrent les organismes d’aide aux entrepreneurs qui existaient déjà, y compris l’ensemble du réseau des OSIJ.

À Montréal, l’opération fut différente. La masse critique de clientèle et de ressources, la mobilité des entrepreneurs et l’expertise acquise de longue date par les SAJE furent autant de facteurs qui permirent à Montréal de conserver ses structures existantes.

Un modèle pertinent, chiffres à l’appui

En 25 ans, le modèle SAJE a contribué au démarrage de 18 542 entreprises, qui ont créé près de 40 000 emplois, pour des investissements projetés de plus de 800 millions de dollars.

Avec un sentiment de fierté teinté de nostalgie, Mme Demers, ancienne directrice générale et administratrice sur le conseil d’administration du SAJE, conclut : « Les SAJE, c’est un modèle unique, parfois freiné dans son développement par manque de moyens, mais un espace de création extraordinaire. C’est incroyable d’avoir fait autant de chemin en 20 ans. Le SAJE est un organisme qui a beaucoup de profondeur. »

Et pour les 25 prochaines années ?... « Là, le meilleur nous attend.»

Haut de la page

Vous cherchez un entrepreneur ?

 
Trouvez-le
dans le répertoire des entrepreneurs du SAJE.